Pour une Europe fédérale

Les Jeunes Radicaux de Gauche sont convaincus que l’Europe de demain peut-être l’Europe des solutions concrètes, pour protéger les citoyens, et donner à chacun les moyens de s’émanciper.

Une Europe sociale qui protège les citoyens.

1. Pour de réels services publics européens.

Créer des services publics postiers, énergétiques, ferroviaires européens visant à garantir un service universel de base à tous les citoyens de l’union à un prix abordable.

2. Pour la création d’une carte de santé européenne.

Créer une carte numérique de santé européenne faisant office de carnet de santé accessible partout en Europe.

3. Pour la protection de nos travailleurs.

Mettre fin au dumping social entre les travailleurs européens par la création de charges sociales communautaires progressives après avoir instauré un salaire minimum européen (en fonction du salaire moyen et du niveau de vie).

Une économie européenne compétitive en faveur de l’emploi.

4. Pour une réelle lutte européenne contre la fraude fiscale.

Consolider l’Union bancaire en mettant à la charge des Etats une obligation de coopération en matière d’échanges d’informations bancaires.

5. Pour une politique stratégique de recherche et d’innovation commune.

Réorganiser les structures européennes de recherche afin de favoriser les transferts d’innovation dans l’économie réelle et poursuivre des grands projets industriels et agricoles européens.

6. Pour garantir une concurrence fiscale loyale des entreprises.

Harmoniser au niveau européen l’assiette de l’impôt sur les sociétés pour éviter les risques de délocalisation.

Donner à la jeunesse les moyens de s’émanciper

7. Pour adapter les formations et les compétences au marché de l’emploi.

Définir un cadre européen des formations universitaires pour adapter les cursus aux débouchés économiques et diminuer le nombre d’emplois non pourvus faute des compétences requises.

8. Pour une mobilité européenne renforcée.

Pérenniser le financement du programme ERASMUS et rendre universel l’accès aux bourses ERASMUS afin que les ressources financières ne soient plus un obstacle à la mobilité.

9. Pour favoriser l’expérience professionnelle dans un autre pays européen.

Prévoir dans tous les cursus universitaires une année de césure européenne destinée à effectuer un stage ne pouvant être rémunérée à un niveau inférieur que le salaire moyen de l’état ou de l’apprentissage pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.

Instruire une conscience citoyenne européenne

10. pour une culture européenne de la liberté numérique.

Garantir la neutralité du net, la protection des données des utilisateurs et donner la préférence aux logiciels libres dans les secteurs publics.

11. Pour des médias communs à tous les Européens.

Créer une Agence de presse européenne qui travaillera dans 12 langues européennes et en arabe et chinois, parce que la liberté d’information passe par des médias indépendants.

12. Pour des programmes scolaires européens.

Placer notre culture commune européenne comme un fil rouge des programmes scolaires de tous les pays de l’Union et diversifier les classes européennes en les ouvrant à toutes les langues et cultures de l’Union.

Face aux conservatismes réactionnaires: l’Europe des libertés individuelles.

13. Pour le droit de chacun à disposer de son corps et de sa sexualité.

Légaliser l’avortement dans tous les pays de l’Union, instaurer son remboursement intégral pour toutes les femmes et rendre effectif l’accès à une contraception gratuite pour les mineures, les étudiantes, et les femmes en situation de précarité.

14. Pour la légalisation du cannabis.

Légaliser l’usage et la commercialisation du cannabis pour mettre fin au trafic de stupéfiants et encourager une approche sanitaire et sociale pragmatique en ouvrant des salles de consommation à moindre risque.

15. Pour un droit à mourir dans la dignité européen.

Consacrer dans toute l’Union le droit de mourir dans la dignité afin de mettre fin aux souffrances des patients dans des cas incurables.

Faire une Europe humaniste, écologique et solidaire.

16. Pour une Europe du développement durable.

Mettre en place deux plans européens le premier pour une agriculture durable et le second pour la sauvegarde de nos ressources en eau, auxquels devront coopérer Etats et collectivités de manières solidaires et décentralisée.

17. Pour une politique humaine en matière d’immigration.

Revoir le droit d’asile pour qu’il soit plus effectif et définir collectivement une politique d’immigration tournée vers le respect des migrants.

18. Pour une approche pragmatique de la prostitution.

Renforcer la lutte contre le proxénétisme et le démantèlement des réseaux par une coopération policière et juridique renforcée.

Reconnaître au niveau européen l’activité visant à l’échange de services sexuels contre rémunération et ouvrir les droits sociaux pour lutter contre la précarité des personnes prostituées.

Face aux égoïsmes nationaux: l’Europe fédérale.

19. Pour l’inscription de l’objectif fédéral dans les textes fondateurs.

Inscrire l’objectif fédéral dans les prochains traités européens et procéder à un transfert de compétence en matière fiscale à l’UE.

20. Pour un renforcement du pouvoir parlementaire.

Doter le parlement européen de l’initiative législative afin qu’il puisse remplir son rôle de législateur européen.

Lutte contre le terrorisme

Pour les Jeunes Radicaux de Gauche, l’État français doit protéger ses ressortissants et coopérer avec ses homologues européens pour définir une ligne claire de politique extérieur européenne.

Ainsi, nous pensons que la construction d’une armée européenne pourrait jouer un rôle mobilisateur, fédérateur, en commençant par quelques pays comme l’Allemagne et la France pour le symbole de l’efficacité politico- opérationnelle. Bien qu’enterrer en 1954, le vieux rêve de Communauté Européenne de Défense (CED) pourrait renaître parce que le contexte n’est pas le même, parce que les enjeux ne sont pas les mêmes et qu’aujourd’hui plus que jamais, c’est de plus d’Union dont nous avons besoin.

=> Daesh, la solution sera européenne