Le Front National surfe sur les peurs liées aux crises économique, politique et migratoire, sur le terrorisme, les inégalités territoriales, et est en forte progression depuis 2010. A l’heure où les doutes, la déception et la colère accompagnent la campagne présidentielle du second tour, il était important, pour les Jeunes Radicaux de Gauche, et pour toute la France Républicaine et Laïque, de faire barrage aux idéaux discriminatoires de Marine Le Pen.

La défense des droits des femmes limitée à la lutte contre l’islamisme

Dans les 144 points de son programme, un seul point sur l’égalité femme-homme. Marine Le Pen souhaite “lutter contre l’islamisme qui fait reculer [les] libertés fondamentales [des femmes]”. L’islamisme n’est pas une des causes majeures de l’inégalité homme-femme en France. L’écart des rémunérations, en revanche, en est une. La position du FN sur l’interruption volontaire de grossesse reste par ailleurs floue. Quand on sait que Marion Maréchal Le Pen souhaite la suppression du planning familial, on ne peut que s’inquiéter de l’avenir de la défense des droits des femmes sous un gouvernement Front National …

La défense de la “France de souche”

Inutile de ressortir le vieux débat sur le Français de souche ou de la position sur l’immigration des frontistes, mais force est de constater que le programme du FN est une belle leçon d’humanité qui va à l’encontre de l’esprit républicain d’ouverture et de la conception rousseauiste de la nation que nous défendons. Sont citoyens ceux qui, quel que soient leurs origines, souhaitent construire une société commune et partager leur avenir ensemble. Une conception incompatible avec les volontés affichées de suppression du droit du sol ou de la double nationalité extra-européenne.  

Les Jeunes Radicaux de Gauche préfèrent poser une réalité dans le débat : selon l’Insee, il y a en moyenne (entre 2004 et 2012), 200.000 personnes qui immigrent en France. Encore selon l’Insee, un immigré sur deux est européen. L’immigration n’est donc majoritairement pas africaine, orientale ou asiatique, elle est bien européenne !

Que va t-il arriver aux enfants nés en France de parents issus de l’immigration ? Pas de réponse de la part du Front National. Actuellement, un jeune né de parents étrangers peut faire sa demande de nationalité s’il réside depuis au moins cinq ans en France et qu’il a 18 ans. A 16 ans, les parents peuvent demander la nationalité française à leur(s) enfant(s) en prévision de leur majorité. Ne balayons pas les aspirations de ceux qui veulent donner leur énergie pour faire France avec nous !

La défense d’une politique sociale exclusive

Marine Le Pen souhaite réaliser des économies en supprimant « l’Aide Médicale d’État réservée aux clandestins« . Là encore, le discours est plein d’inexactitudes. En réalité, l’AME est le dispositif d’accès aux soins pour des étrangers en situation irrégulière depuis plus de trois mois. En 2013, le coût de ce dispositif s’élevait à 744 millions d’euros pour 282.000 personnes. Dans ce même rapport de l’Assemblée nationale, il est souligné que le montant annuel des soins est de 2.630 euros par personne, soit équivalent au montant national pour les Français, 2.621 euros. Il n’est pas question ici de faire “des économies” mais plutôt de refuser catégoriquement de soigner des personnes qui arriveraient sur le territoire. C’est non seulement contraire aux valeurs humanistes qui ont fondé la République française, mais ça serait également désastreux en terme de santé publique : empêcher l’accès aux soins, c’est prendre le risque de voir leurs pathologies s’aggraver. Les coûts finaux pourraient être largement supérieurs au coût de l’AME actuelle !

Un autre point soulève des questions : Marine Le Pen veut « mettre en œuvre une politique nataliste réservée aux familles françaises, en rétablissant l’universalité des allocations familiales ». Qu’est ce que cela veut dire ? C’est une proposition totalement discriminante qui questionne sur les futurs bénéficiaires d’une telle mesure. Quelles sont “les familles françaises ?” Une famille française d’origine étrangère pourrait-elle avoir accès à “ces avantages sociaux » ?

Enfin, le FN propose la suppression de la loi Taubira pour créer une “union civile (PACS amélioré)”. Là encore, pas plus de détails, sinon un retour en arrière programmé.

La politique de Marine Le Pen est basée sur la défense, la protection de ce qu’elle appelle “l’identité française”, en oubliant sa diversité. Il n’y a pas de mesures d’ouverture et de tolérance. Même policés, les propos sont discriminants et respirent le retour en arrière. Marine Le Pen souhaite un repli sur soi, un protectionnisme nataliste et économique et, en même temps, faire rayonner la France dans le monde. Mais peu de nations voudront s’allier avec cette nouvelle (ou plutôt, ancienne) France qui bafouerait les droits de l’Homme, la tolérance et les libertés de chacun !

Les JRG dénoncent les positionnements liberticides du Front National et l’opacité de ces propositions d’un autre temps. Votons le 7 mai pour la République !

Actualités en relation

Contre l’esclavage, vers un droit universel ... Originaires principalement du Nigeria, de la Gambie ou du Sénégal, les migrants atteignent la Libye, principale porte d'entrée vers les pays europ...
Embrassons notre responsabilité dans le réchauffem... Il semble qu'aujourd'hui encore, en France, en 2016, après la COP21 et son accord de Paris historique, il faille rappeler que le réchauffement climati...
La mort a encore frappé le mardi 22 mars, à Bruxel... Les jeunes radicaux de gauche expriment leurs sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi que leur soutien aux blessés, et au peuple belge ...
Pour un droit européen à l’IVG ! Nous sommes en 2016. Nous sommes au sein de l'Union européenne. Et pourtant un État membre en proie au populisme et au repli conservateur est en tra...